Inactuel Engels?

Il est de bon ton dans certains milieux qui se croient marxistes, ou du moins, “marxiens”, d’opposer au “subtil” Marx son meilleur ami, compagnon de lutte et co-producteur de recherches pionnières, le censément “dogmatique” et “simplificateur” Friedrich Engels. Ce dernier n’a-t-il pas “inventé” les expressions maudites de “matérialisme dialectique” et de “dialectique de la nature”?

Dans cette vidéo, G. Gastaud dénonce les stéréotypes anti-engelsiens et montre leurs véritables enjeux théoriques et politiques. Il montre en particulier que l’apport théorique d’Engels sur l’anthropologie, l’analyse de la guerre et la dialectique de la nature est indispensable pour pratiquer un marxisme vivant et… actuel.

Marx-Engels, n’occultons pas le TRAIT D’UNION!


Nota Bene: dans les années 1990, G. Gastaud, qui enseignait la philosophie à Lens, lança une pétition nationale pour que le nom de F. Engels fût enfin intégré à la liste des auteurs classiques du bac (ceux dont les professeurs avaient le loisir de choisir les textes pour les sujets d’écrit du baccalauréat ou pour les oeuvres étudiées en classe en vue de l’oral). Cette pétition n’avait pas abouti à l’époque malgré le soutien de certains membres éminent du corps des Inspecteurs, mais les choses ont changé puisqu’Engels figure désormais sur cette liste et que l’étude de Marx a enfin été proposé récemment aux candidats à l’agrégation de philosophie. Qui a dit, déjà, “frappez et l’on vous ouvrira”? – Il est vrai qu’entretemps, la contre-réforme Blanquer a littéralement saboté l’enseignement de la philosophie et le bac philo lui-même. Raison pour baisser les bras ou pour frapper plus fort?

%d blogueurs aiment cette page :